Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Technicien administratif sanitaire et social
Technicien administratif sanitaire et social

30/11/2005

Un nouveau titre professionnel, lancé en juillet 2004, destiné à répondre aux besoins émergents du secteur en techniciens administratifs polyvalents.

Feu l'adjoint d'administration! Vive le technicien administratif sanitaire et social! Ce nouveau titre professionnel, classé au niveau IV (B dans la fonction publique) recouvre une triple mission. Le technicien administratif doit être capable de s'occuper de la gestion comptable de la structure (opérations courantes, compte de résultat, budgets), d'assurer le suivi administratif du personnel (gestion des contrats de travail, fiche de paie, déclarations sociales, plannings...), d'accueillir les usagers et de suivre leur dossier (application des protocoles d'admission, établissement des dossiers de prise en charge, tableaux de bord, indicateurs d'activité...).

Trois casquettes

Cette fonction transversale, mêlant compétences techniques et capacités d'organisation, permet de faire le lien entre la hiérarchie, le personnel et le public. Les conditions d'exercice varient selon la taille de l'établissement. Plus la structure est petite, plus le technicien administratif porte ces trois casquettes (accueil, gestion du personnel et gestion administrative). «Il y a rarement d'adjoint de direction dans les petits établissements. L'emploi d'un ou de plusieurs techniciens administratifs peut être un bon substitut pour décharger le directeur», gage Raymond Fortin, responsable de formation au Centre de reclassement professionnel Jacques-Arnaud, à Bouffémont (Val-d'Oise). Dans les grandes structures, le technicien administratif est affecté en priorité à l'une ou l'autre de ses missions.

«Les débouchés sont vastes», explique Sophie Thébaud, responsable de formation à l'Institut d'éducation motrice de Talence (Gironde) et auteur, avec Raymond Fortin, du Référentiel emploi, activités et compétences qui a servi à élaborer ce titre professionnel. «Ces profils “multicartes'' devraient séduire tant les établissements de soins publics et privés que ceux prenant en charge les personnes âgées, handicapées ou en situation d'exclusion sociale», détaille-t-elle.

Les récentes évolutions législatives exigent en effet une implication de plus en plus importante des techniciens administratifs, notamment pour tout ce qui concerne les démarches qualité et les procédures d'évaluation. De même, la généralisation de l'informatique et des technologies de l'information et de la communication dans le secteur incite les établissements à embaucher des salariés capables d'utiliser rapidement les logiciels indispensables à la gestion comptable et au suivi des dossiers des usagers.

300 postes par an

«Actuellement, on estime à environ 15000 le nombre de postes existants dont le profil est proche de ce nouveau titre professionnel», précise Raymond Fortin. Compte tenu des départs en retraite et des besoins croissants en postes administratifs de niveau IV, les recrutements de ce type de profil pourraient avoisiner les 300 postes annuels dès 2005.

Pour l'heure, deux établissements dispensent une formation à ce métier: le Centre de reclassement professionnel Jacques-Arnaud et l'Institut d'éducation motrice de Talence, à raison d'une trentaine de diplômés chaque année. Si tous deux s'adressent exclusivement à des stagiaires handicapés, d'autres structures de formation devraient se saisir de ce nouveau titre. Comptabilité (privée, publique, hospitalière), législation et organisation sanitaire et sociale, gestion du personnel et de la paie constituent le gros des enseignements. Le titre professionnel est aussi accessible par la validation des acquis de l'expérience, même si, pour l'instant, les candidatures n'affluent pas.

Dans les établissements relevant de la convention collective de 1951, le technicien administratif débute avec un salaire brut mensuel d'environ 1600 euros. Les rémunérations sont de même niveau dans les conventions collectives telles que celle de 1966 et dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes.

Marion Deye

Point de vue

Madame A., directrice d'une maison de retraite en Gironde (convention collective de 1951)

«L'intérêt du profil de technicien administratif sanitaire et social réside dans sa polyvalence. Comptabilité, informatique, bureautique, accueil... Le technicien que nous avons embauché s'est montré capable d'assurer immédiatement la gestion de toutes ces activités. Pour une petite structure comme la nôtre (62 résidants, 26 salariés), ce genre de profil transversal correspond à un vrai besoin: le technicien administratif dispose de compétences variées. Cela nous permet de gagner du temps. Jusqu'à présent, il fallait former des salariés spécialisés à un ou plusieurs de ces domaines.»

En savoir plus

Référentiel emploi, activités, compétences: www.banque.deat.afpa.fr/Certif/certification.asp

Centre de reclassement professionnel Jacques-Arnaud, Fondation Santé des étudiants de France, 01 39 35 35 12

Institut d'éducation motrice APF de Talence, 05 56 84 49 90


La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires


Le Magazine

N° 227 - février 2024
Validation de l'expérience. Des parcours facilités ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
APAJH 41

MANAGER DE PROXIMITE (H/F)

Département du Val-de-Marne

DIRECTEUR ADJOINT DE LA MDPH (H/F)

AVVEJ

DIRECTEUR ADJOINT (H/F)

Le Département de la Manche

Cadre territorial de l’aide sociale à l’enfance CHERBOURG-HAGUE

Département du Val-de-Marne

RESPONSABLE DE L'ESPACE DEPARTEMENTAL DES SOLIDARITES (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Logo Trophée 2

Participez au Trophée Direction[s] 2023 !

Sous le haut patronage de :

Aurore Bergé, ministre des solidarités et de la famille,

Madame Fadila Khattabi, ministre déléguée chargée des Personnes handicapées,

et

Charlotte Caubel, secrétaire d’État auprès de la Première ministre, chargée de l’Enfance.

 

En partenariat avec :

Logo Axiome

et

 


sub Aap Découvrez Direction[s] Clés en vidéo En savoir plus Je m'abonne