Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Plan numérique
Les nouveautés en 2023

15/02/2023
Les ESSMS doivent recourir à une solution référencée « Ségur », indique Odile Jamet (DNS).

Coup d’envoi de la deuxième année de généralisation du plan Numérique pour les établissements et services sociaux ou médico-sociaux (ESSMS). À la clef, 84 millions d’euros. Les appels à projets régionaux sont ouverts jusqu’en septembre, ceux multirégionaux jusqu’à la mi-juin. Tout comme celui au niveau national, qui a permis en 2022 de sélectionner 1 550 structures pour déployer le dossier usager informatisé (DUI), en majorité dans le non-lucratif. Si en 2023, les principes res-tent les mêmes (pilotage déconcentré, financement à l’usage, mutualisation), des nouveautés marquent cette nouvelle vague. Exit le référencement des éditeurs dans le cadre du réseau des acheteurs hospitaliers (Resah) jugé peu contraignant. « Les ESSMS doivent avoir recours à une solution référencée “Ségur” dans le cadre du système ouvert et non sélectif (Sons) », explique Odile Jamet, directrice de projets à la direction ministérielle du numérique en santé (DNS). À ­l’exception des établissements des groupements hospitaliers de ­territoire pour qui les éditeurs « peuvent être référencés dans le couloir hospi-talier s’ils peuvent répondre aux exigences médico-sociales », détaille Odile Jamet.

Pensez Sons !

Autre changement ? La possibilité pour une structure isolée de rejoindre une grappe d’établissements existante mais dont le projet n’est pas finalisé. « Les ­financements pour l’équipement matériel des petits gestionnaires ont été largement entamés. Les agences régionales de santé ont pour consigne de cibler les porteurs de projet au plus près des besoins. Cela devrait se traduire par un accès plus difficile à ces financements », ajoute Didier Alain, responsable du pro-gramme à la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA). Odile Jamet insiste aussi sur l’enjeu du programme Sons pour les organisations déjà équipées d’un DUI pour monter en version. Les éditeurs finalisent leurs dossiers de référencement, avant déploiement chez leurs clients jusqu’en janvier 2024, pour une finalisation des installations en avril. Ce, via un bon de commande pour les structures « avec un reste à charge zéro », précise Odile Jamet. Ouvert aux établissements dits spécifiques, à ceux pour personnes âgées et handicapées et de la protection de l’enfance, le programme devrait être élargi à ceux des secteurs Protection juridique des majeurs et Accueil, Hébergement, Insertion.

Instruction n° DGCS/DNS/CNSA/2023/13 du 16 janvier 2023

Laura Taillandier

Publié dans le magazine Direction[s] N° 217 - mars 2023






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 227 - février 2024
Validation de l'expérience. Des parcours facilités ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Département du Val-de-Marne

RESPONSABLE DE L'ESPACE DEPARTEMENTAL DES SOLIDARITES (H/F)

Le Département de la Manche

Cadre territorial de l’aide sociale à l’enfance CHERBOURG-HAGUE

AVVEJ

DIRECTEUR ADJOINT (H/F)

Département du Val-de-Marne

DIRECTEUR ADJOINT DE LA MDPH (H/F)

APAJH 41

MANAGER DE PROXIMITE (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Logo Trophée 2

Participez au Trophée Direction[s] 2023 !

Sous le haut patronage de :

Aurore Bergé, ministre des solidarités et de la famille,

Madame Fadila Khattabi, ministre déléguée chargée des Personnes handicapées,

et

Charlotte Caubel, secrétaire d’État auprès de la Première ministre, chargée de l’Enfance.

 

En partenariat avec :

Logo Axiome

et