Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Trois questions à Bernard Cavat (GNDA)
« Le directeur général, animateur d’un collectif »

09/11/2011

Le point sur les priorités du Groupement national des directeurs généraux d’associations (GNDA), avec Bernard Cavat, son nouveau secrétaire général.

Bernard Cavat, secrétaire général du GNDA

Le GNDA vient d'opter (1) pour une adaptation de ses orientations et de son fonctionnement. Pourquoi une telle évolution ?

Notre feuille de route 2011-2013 est basée sur une double analyse. Tout d'abord, la fonction de direction générale a évolué ces 25 dernières années. À l'origine, le GNDA (2) a dû en assurer la promotion et en prouver la pertinence. Mais aujourd'hui, il y a un risque d'instrumentalisation, car les pouvoirs publics ont bien compris l'intérêt de pouvoir restreindre la négociation au niveau des directions générales (et non plus des établissements), par le biais des contrats d'objectifs et de moyens notamment. Seconde évolution : le directeur général (DG) n'est plus l'homme charismatique et omniprésent qu'il a longtemps incarné. L'arrivée de nouveaux collaborateurs a fait de lui l'animateur d'un collectif.

Concrètement, comment comptez-vous prendre en compte ces changements ?

Nous avons décidé d'expérimenter de nouvelles procédures. Nous réfléchissons, par exemple, à ouvrir certaines de nos manifestations à d'autres cadres de direction ou encore à assouplir nos modalités d'adhésion. Ces tests sont susceptibles d'entraîner à terme une modification de nos statuts.

Le groupement a également planché sur la question des repères pour une éthique de la fonction de DG. Le signe, là aussi, de mutations dans le secteur ?

Nous sommes confrontés à la fois à une forte pression des pouvoirs publics, visant au regroupement de nos associations, mais également à leur récurrente mise en concurrence, via notamment les appels à projets. Nous tenions à réaffirmer que ces évolutions ne doivent pas se traduire par une concurrence sauvage, mais bien s'opérer dans l'intérêt premier des usagers. Il est essentiel, en outre, de ne pas négliger l'importance de notre « plus » démocratique : notre légitimité repose aussi sur le fait associatif.

(1) Lors du séminaire des 29 et 30 septembre, les instances du GNDA ont été renouvelées.

(2) Lire Direction(s) n° 86, p. 24

Gladys Lepasteur

Publié dans le magazine Direction[s] N° 90 - décembre 2011






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 198 - juin 2021
Ressources humaines. Le digital étend sa toile
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Association Au Fil de la Vie

Directeur Général H/F

Département de la Haute Garonne

RESPONSABLE DE MAISONS DES SOLIDARITÉS H/F

GCSMAS Envol

DIRECTEUR DE POLE (H/F)

Département de Haute-Loire

Responsable Action sociale Insertion H/F

ADSEA 01

CHEF DE SERVICE (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.