Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Campagne budgétaire des Esat
Priorité aux parcours sans rupture

17/06/2015
Séverine Ragon, responsable du département établissements et services à l’Unapei

En 2015, l'accent est mis sur les projets prévoyant le repérage et l’accompagnement des travailleurs handicapés vers et dans les entreprises du milieu ordinaire, stipule la circulaire budgétaire des établissements et services d’aide par le travail (Esat). Les agences régionales de santé (ARS) sont invitées à réaliser un état des lieux préalable de l’offre et à promouvoir les contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens (CPOM). Montant de l’enveloppe fléchée afin de répondre aux enjeux de fluidité des parcours, soulevés lors la dernière Conférence nationale du handicap (CNH) ? 752 000 euros. Du « saupoudrage » loin d’être à la hauteur des défis, selon Séverine Ragon, responsable du département établissements et services à l’Union nationale des associations Unapei. « L’ambition est bonne, relève-t-elle. Mais une fois divisée par le nombre de structures, cette somme permettra juste de financer un mi-temps de salarié. Ce alors que le sujet requiert un accompagnement au long cours. » Les conclusions de l’évaluation sur le sujet, qui sera lancée en septembre, sont donc attendues.

Convergence, toujours

Plus globalement, 2,7 milliards d'euros sont alloués au secteur, notamment pour le financement des 119 211 places existantes (1,46 milliard d’euros) et la revalorisation de la masse salariale (+1 %).

Côté convergence, les modalités restent identiques : les Esat « surdotés » au regard des tarifs plafonds, inchangés par rapport à 2014 pour cause d’absence d’inflation, voient leur dotation gelée. « Une application mécanique dépourvue d’appréciation fine, pointe Séverine Ragon. Un vrai travail reste à faire sur ces plafonds, dont la méthode d’élaboration n’est ni transparente, ni assez solide. » Les travaux menés en vue de la réforme tarifaire des structures du handicap, pour l’heure consacrés à la création des nomenclatures relatives aux besoins et aux prestations (testées au premier semestre 2016), permettront-ils à terme d’y remédier ? Enfin, le plan d’aide à l’investissement (1,84 million d’euros) bénéficiera en priorité aux opérations de mise en sécurité de… onze Esat.
Par ailleurs, le gouvernement a mis en place un groupe de travail sur les conséquences de l’arrêt de la Cour de justice européenne [1] qui reconnaît aux publics des Esat la qualité de « travailleurs » au sens du droit communautaire.

Instruction n° DGCS/3B/5C/5A/2015/168 du 27 mai 2015 

Arrêtés du 18 mai 2015 (tarifs plafonds) et du 26 mai 2015 (aide à l'investissement)

[1] Arrêt CJUE du 26 mars 2015 

Gladys Lepasteur

Publié dans le magazine Direction[s] N° 133 - juillet 2015






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 209 - juin 2022
Dialogue de gestion. Quel terrain d'entente ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Le Département de la Charente-Maritime

DELEGUE TERRITORIAL ADJOINT (H/F)

ATSM 77

RESPONSABLE DE SECTEUR (H/F)

AEHM

DIRECTEUR D'ETABLISSEMENT (H/F)

CCAS de Gonfreville l'Orcher

DIRECTEUR D'EHPAD (H/F)

Association Valentin Haüy

CHARGE DE MISSION ACCESSIBILITE (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Candidatez avant le 20 juillet 2022 !

Téléchargez le dossier de candidature

La soirée de remise des prix se tiendra début décembre 2022 à Paris

Plus de 200 initiatives innovantes
déjà récompensées.

Cette année, pourquoi pas vous ? 

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

En partenariat avec :