Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Budget 2023
« Il nous faut un texte programmatique ! »

12/10/2022

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) compte des mesures bienvenues mais ne comble pas l'absence d'une réforme globale du secteur, juge Jérôme Voiturier, le directeur général de l'Union nationale Uniopss.

Le PLFSS est-il à la hauteur ?

Jérôme Voiturier. Ce serait un bon texte s’il était accompagné d’une loi Autonomie. Des mesures sont bienvenues comme la hausse de l’objectif national de dépenses d'assurance maladie (Ondam) de plus de 5 % pour les champs des personnes âgées et handicapées, le bouclier tarifaire pour les Ehpad ou l’arrivée imminente d’une nouvelle phase de la campagne budgétaire. Sauf que la mobilisation de ces dernières semaines montre la nécessité de réfléchir à l’économie d’ensemble du secteur. Il nous faut un texte programmatique !

50 000 postes en plus dans les Ehapd sur le quinquennat sont pourtant prévus…

J.V. La création de 3000 postes de soignants en 2023 est clairement insuffisante au regard des craintes sur la continuité de service. J’entends qu’il faut travailler sur l’attractivité pour recruter, mais il faut au contraire mettre l’accent sur les embauches. Des services fermés, ce n’est pas vraiment attractif… D’autres mesures intéressantes nécessitent d’être retravaillées comme les rendez-vous Prévention à trois stades de la vie ou le contrôle des établissements, qui ne doit pas être vu comme une sanction mais comme une aide à l’amélioration de la qualité. Et la possibilité donnée aux autorités de reprendre d’éventuels excédents sur le budget des structures suscitent des inquiétudes dans le non-lucratif.

Quid du champ du handicap ?

J.V. Le budget ne répond pas aux aspirations, malgré le renforcement prévu de l'offre (110 millions d'euros) et de la stratégie Autisme (65 millions), ainsi que le soutien à l’activité en milieu ordinaire des usagers des établissements et services d'aide par le travail (Esat) et à l’emploi accompagné (22,4 millions).  

Le virage domiciliaire est-il enfin pris ? 

J.V. L’allocation de 40 millions d’euros pour les centres ressources territoriaux, la création de 4000 postes dans les services de soins infirmiers à domicile (Ssiad) sont une bonne chose tout comme le financement de deux heures de vie sociale qui doit être clarifié. Pour autant, il ne faut pas être doctrinal sur le virage domiciliaire, ce qui compte c’est la complémentarité entre services et établissements.

Propos recueillis par Laura Taillandier

Publié dans le magazine Direction[s] N° 213 - novembre 2022






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 227 - février 2024
Validation de l'expérience. Des parcours facilités ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
CORDIA

RESPONSABLE DE POLE (H/F)

Département du Val-de-Marne

RESPONSABLE DE L'ESPACE DEPARTEMENTAL DES SOLIDARITES (H/F)

Le Département de la Manche

Cadre territorial de l’aide sociale à l’enfance CHERBOURG-HAGUE

ANRAS - PSEP Olympe de Gouges

RESPONSABLE DE SERVICE EDUCTATIF (H/F)

Conseil Départemental de la Seine Saint Denis

Responsable de circonscription adjointe CSS de La Courneuve


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Logo Trophée 2

Participez au Trophée Direction[s] 2023 !

Sous le haut patronage de :

Aurore Bergé, ministre des solidarités et de la famille,

Madame Fadila Khattabi, ministre déléguée chargée des Personnes handicapées,

et

Charlotte Caubel, secrétaire d’État auprès de la Première ministre, chargée de l’Enfance.

 

En partenariat avec :

Logo Axiome

et