Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Budget 2023
"Les associations vont vers de gros problèmes de trésorerie"

12/10/2022

Peut mieux faire. Malgré des pistes intéressantes, les projets de budget pour 2023 brillent surtout par l'absence de l'extension du Ségur, selon le directeur général de l'organisation patronale Nexem, Stéphane Racz.

Les gestionnaires sont-ils rassurés ?

Stéphane Racz. Il y a des pistes intéressantes sur la prise en compte de l’inflation ou l'aide à l’embauche d’alternants (3,5 milliards d’euros), mais aussi des zones d’incertitudes auxquelles il faut des réponses. Sinon, nous serons sur une vraie déception. Un exemple : le PLFSS prévoit la traduction dans l’associatif de la hausse du point d’indice à hauteur de 3 % pour 456 millions d’euros. Il nous faudrait deux fois plus ! Quid de la part des départements ? Il faut qu’on en sache plus sur le calcul, surtout au regard des expériences récentes où les engagements financiers n’arrivent pas au bout de la tuyauterie.

Et pour l’extension du bouclier tarifaire ?

S.R. C’est l’autre question. Le bouclier est étendu aux Ehpad et visiblement bientôt au handicap. C’est très bien mais pourquoi les autres champs en sont-ils exclus ? Encore un « oui », mais… On sait déjà que cette limitation de la hausse des dépenses à 15 % ne suffira pas compte tenu, notamment, des avances faites par les établissements pour payer les revalorisations salariales. On va vers un gros problème de trésorerie pour les associations.

La pilule de la non-extension du Ségur est-elle passée ?

S.R. C’est un signal très négatif et la lacune principale de ce PLFSS, même si 700 millions d'euros supplémentaires sont consacrés à la fin de la montée en charge des mesures du Ségur. Demander aux employeurs de prendre leurs responsabilités dans le cadre de la convention collective unique (lire p. 4), c’est faire fi du calendrier des négociations alors que nous sommes face à une énorme urgence. On nous annonce une réunion du comité des financeurs. Or, c’est tous ensemble autour de la table qu’il faut poser le sujet. L’attractivité est le fil qu’il faut tirer pour faciliter tout le reste ! Au-delà de l’inflation, de la crise énergétique, c’est le sujet qui préoccupe le plus nos adhérents !

Propos recueillis par Laura Taillandier

Publié dans le magazine Direction[s] N° 213 - novembre 2022






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 227 - février 2024
Validation de l'expérience. Des parcours facilités ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
sauvegarde 93

UN DIRECTEUR DE POLE (H/F)

AVVEJ

DIRECTEUR ADJOINT (H/F)

APAJH 41

MANAGER DE PROXIMITE (H/F)

Département du Val-de-Marne

DIRECTEUR ADJOINT DE LA MDPH (H/F)

Association Phare en Roannais

DIRECTEUR D'ETABLISSEMENT (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Logo Trophée 2

Participez au Trophée Direction[s] 2023 !

Sous le haut patronage de :

Aurore Bergé, ministre des solidarités et de la famille,

Madame Fadila Khattabi, ministre déléguée chargée des Personnes handicapées,

et

Charlotte Caubel, secrétaire d’État auprès de la Première ministre, chargée de l’Enfance.

 

En partenariat avec :

Logo Axiome

et