Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Auxiliaires de vie scolaire
Une solution aux airs de déjà-vu

24/06/2010

Aux mêmes maux, les mêmes remèdes ? Alors que les contrats de 700 auxiliaires de vie scolaire (AVS) arrivent à terme cet été, l'Éducation nationale a signé, le 1er juin, une nouvelle convention-cadre avec des associations au service d'élèves handicapés. Un passage de relais qui rappelle celui de septembre 2009... Cette option, présentée jusqu'alors comme « transitoire », est donc reconduite pour trois années. Entre-temps, le gouvernement a rangé au placard le projet de créer un métier d'accompagnant des élèves handicapés. De quoi susciter le scepticisme chez certains d'aboutir à une solution pérenne dans ce dossier. Échaudée, l'Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis (Unapei) a refusé de s'engager, derechef, dans la reprise des contrats de ces AVS sans avoir de précisions sur les moyens alloués par l'État. « L'Éducation nationale ne finance que le temps de l'accompagnement direct de l'enfant handicapé. Or, pour pérenniser la fonction d'AVS dans le cadre associatif, il faut inclure des temps consacrés à la formation et à la coordination avec les équipes et les familles », insiste Thierry Nouvel, son directeur général.

Ouverture à l'aide à domicile

Tandis que sur les 1300 AVS en fin de contrat l'été dernier, seuls 70 ont décroché un CDD au sein d'associations du handicap, le gouvernement a fait le choix d'ouvrir le recrutement de ces professionnels à l'aide à domicile. Proposition acceptée par les fédérations de ce secteur (UNA, Adessa À domicile, UNADMR, FNAAFP) qui ont signé, le 7 juin, une convention-cadre. Non sans s'interroger sur la tarification de cette nouvelle mission. « Trois financeurs sont concernés : l'Éducation nationale pour l'école, l'assurance maladie avec la prestation de compensation du handicap pour le domicile et les collectivités locales pour les temps périscolaires », explique Chantal Bailly, chef de projet à l'UNA. L'Association des paralysés de France a refusé, pour sa part, d'associer ses services d'aide à domicile. L'impatience grandit dans le secteur... « Au-delà de cette question récurrente des contractuels précaires, il est temps de réfléchir à la prise en charge des enfants handicapés scolarisés », s'agace, Jean-Louis Garcia, président de la Fédération nationale des APAJH.

Nadia Graradji

Publié dans le magazine Direction[s] N° 76 - août 2010






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 230 - avril 2024
Grand âge. Quelle offre pour demain ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Conseil Départemental de la Seine Saint Denis

DIRECTEUR·RICE GÉNÉRAL·E DU CDEF 93

Conseil Départemental de la Seine Saint Denis

MEDECIN REFERENT MALADIES INFECTIEUSES

UDAF DE LA MARNE

DIRECTEUR DE POLE (H/F)

Le Département de la Manche

Responsable du territoire de solidarité Coutançais (f/h)

Département du Val-de-Marne

GESTIONNAIRE COMPTABLE (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Logo Trophée 2

Participez au Trophée Direction[s] 2024 !

Sous le haut patronage de :

Fadila Khattabi, ministre déléguée chargée des Personnes âgées et des Personnes handicapées,

et

Sarah El Haïry, ministre déléguée chargée de l’Enfance, de la Jeunesse et des Familles.

 

En partenariat avec :

Logo Axiome