Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Tribune libre
« Merci aux travailleurs sociaux, les vrais super-héros »

22/06/2022

L'utilité du métier d'éducateur est-elle reconnue à sa juste valeur ? Travailleurs de l’ombre, ils sont la clé des parcours sans encombre. Et surtout, ils sont la plus belle richesse dont disposent les associations, témoigne Jérémy Cocheteux, directeur d'établissement. Qui entend leur rendre hommage à travers ce texte.

France, tu ne me vois pas, mais grâce à moi tu rayonnes sans encombre.
Je suis un travailleur de l’ombre, qui aide les gens à sortir de la pénombre.
Vieillesse, enfance en danger, handicap, exclusion ou toxicomanie.
Parce que la vie n’a pas de prix, j’aide autrui, surtout les plus démunis.

 

Pour plusieurs d’entre vous, mon métier semble dérisoire.
Mais pour ceux qui sont au fond du trou, il suscite l’espoir.
Je suis les cailloux du Petit Poucet pour que tu retrouves ton chemin.
Je suis ta canne de vieillesse qui t’accompagnera jusqu’à la fin.

 

J’arpente tes rues, tes institutions, ton droit commun que tu aimes tant.
Parfois renégat, parfois dissident, toujours accompagnant, et surtout militant.
Je suis un baromètre, un lanceur d’alerte, le trait d’union avec tes habitants.
Je suis la courroie de transmission entre tes technocrates et tes résidents.

 

France, je suis de plus en plus en difficulté avec ta politique et tes décrets.
Tes référentielles qualité ont creusé le fossé des inégalités.
Nomenclature Serafin, T2A, je t’avise, mais tu ne m’écoutes pas.
Ne comprends-tu pas que l’humain est une case qui ne se coche pas ?

 

Plus de liberté, plus d’égalité, plus de fraternité en redéployant tous les ans.
France, sache qu’innovant, ne rime pas forcément avec moyens constants.
Oublie un peu ta bureaucratie, oublie aussi celui qui recherche le profit.
Je t’en supplie, investis dans celui qui a choisi de consacrer sa vie à autrui.

 

Je suis une profession à la fois spécialisée en tout et à la fois en rien.
Je suis celui qui prend des coups, qui te tend la joue, et qui te prend la main.
Je te donne l’avis du terrain, arrête tes réformes où l’on ne comprend rien.
C’est simplement dans l’humain ou tu dois mettre un maximum de moyens.

 

France, deviner ma profession était le jeu.
Si je devais l’épouser, « je dirais oui, je le veux ».
« Je » est un pronom, plus qu’une profession, une vocation !
Je suis un utopiste, un humaniste, un alchimiste plus que de raison.

 

Avec tes réformes, le cœur de mon métier est en danger et j’ai peur !
Change mon nom, ma rémunération, ma formation selon ton humeur.
Le corps médical panse les plaies, le corps social panse les âmes.
Je suis et resterai éducateur, je le revendique sans état d’âme.

Jérémy Cocheteux, directeur de l'IME La Vicoignette, à Émerchicourt (Nord) et éducateur de cœur






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 230 - avril 2024
Grand âge. Quelle offre pour demain ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Conseil Départemental de la Seine Saint Denis

DIRECTEUR·RICE GÉNÉRAL·E DU CDEF 93

Conseil Départemental de la Seine Saint Denis

MEDECIN REFERENT MALADIES INFECTIEUSES

UDAF DE LA MARNE

DIRECTEUR DE POLE (H/F)

Le Département de la Manche

Responsable du territoire de solidarité Coutançais (f/h)

Département du Val-de-Marne

GESTIONNAIRE COMPTABLE (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Logo Trophée 2

Participez au Trophée Direction[s] 2024 !

Sous le haut patronage de :

Fadila Khattabi, ministre déléguée chargée des Personnes âgées et des Personnes handicapées,

et

Sarah El Haïry, ministre déléguée chargée de l’Enfance, de la Jeunesse et des Familles.

 

En partenariat avec :

Logo Axiome