Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Hébergement
Deux fois plus d’enfants sans abri

14/09/2022
Nathalie Latour (Fas)

Depuis le début de l’année, plus de 3130 personnes en famille n’ont pu être accueillies en structures d’hébergement, faute de places disponibles ou adaptées à la composition de leur ménage. Près de 1660 d’entre elles étaient des mineurs, dont 368 de moins de trois ans. La tendance ? En huit mois, le nombre de ces enfants sans solution d’hébergement a quasiment doublé sur le territoire, recense la nouvelle édition du baromètre publié par la Fédération des acteurs de la solidarité (FAS) et l’Unicef [1]. Le pays n’avait-il pourtant pas maintenu la capacité du parc d’hébergement au haut plus niveau à la sortie de la crise sanitaire et entamé, en parallèle, sa transformation pour servir les objectifs du Logement d’abord ? « Oui, mais le problème, c’est que pour faire des économies rapides, on cherche à baisser le nombre de places d’hébergement d’urgence (HU), et ce sans avoir fini de structurer l’offre adaptée à la hauteur des besoins, s’alarme la directrice générale de la FAS, Nathalie Latour. En outre, il faut tenir compte de la crise géopolitique actuelle qui fragilise les plus vulnérables : vouloir sortir aujourd’hui de l’HU, c’est trop tôt. »

La charrue avant les bœufs

D’autant que le manque de visibilité sur la programmation pluriannuelle inquiète. « La délégation interministérielle à l'hébergement et à l'accès au logement (Dihal) a certes mené un travail de concertation sur le sujet, mais nous attendons désormais les arbitrages politiques, reprend Nathalie Latour. Or, les premiers signaux ne sont pas encourageants : il y aura de nouvelles baisses dans l’HU en 2023… » Et de réclamer, outre l’arrêt de ces fermetures de places, un plan ambitieux en matière de logement et d’hébergement. Ainsi qu’une approche interministérielle sur le sujet. « Un travail conjoint associant l’Éducation nationale est nécessaire pour porter une attention soutenue envers ces enfants. On ne peut pas prôner une politique sur les 1000 premiers jours dans ces conditions. Le préalable est qu’ils aient, au moins, un toit sur la tête. » Éléments de réponse attendus dans le projet de budget qui devait être présenté fin septembre.

[1] Baromètre Enfants à la rue 2022, à lire sur www.federationsolidarite.org

Gladys Lepasteur

Publié dans le magazine Direction[s] N° 212 - octobre 2022






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 212 - septembre 2022
Bientraitance. Une vigilance permanente
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
LES PEP CBFC

DIRECTEUR ADJOINT D'ETABLISSEMENT MEDICO-SOCIAL (H/F)

IRTS Île-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne

INGENIEUR DE FORMATION (H/F)

Fondation Casip-Cojasor

DIRECTEUR D'ETABLISSEMENT (EHPAD) H/F

ALTERITE

DIRECTEUR GENERAL ADJOINT (H/F)

ADDSEA – Insertion Prévention Jeunes

DIRECTEUR ADJOINT (H/F)


Voir toutes les offres
Agenda
30 septembre 2022, à Mauges-sur-Loire (Maine-et-Loire)

L'avenir de l'action médicale et médico-sociale

30 septembre et 1er octobre 2022, à Paris

Vieillir où on veut comme on veut : pour une ville de tous les possibles

3, 4 et 5 octobre 2022, à Saint-Romain-en-Gal (Rhône)

Dessine-moi les solidarités de demain

4 octobre 2022, à Paris

Adolescents « incasables » ? Jamais !

5, 6 et 7 octobre 2022, à Nice

Innovation, technologies, qualité de vie des aînés : quelle place pour leur libre choix ?


Voir tous les évènements
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Les candidatures sont closes !

La cérémonie de remise des prix se tiendra
le jeudi 1er décembre, à Paris.

Inscrivez-vous pour y assister.


En partenariat avec :