Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Orientation des sans-abri
Le dispositif interroge

14/06/2023

Désengorger le parc francilien d’hébergement d’urgence en orientant les sans-abri vers des structures temporaires en régions créées à ces fins, permettant un traitement accéléré de leur situation. Le dispositif, déployé depuis la mi-avril par l’État, interroge. Est-on là dans un « simple concours de circonstances ou dans une intention délibérée de ne pas gâcher la fête ? », s’inquiète l’union nationale Unccas, à un an des Jeux olympiques. Pour le président de la Fédération des acteurs de la solidarité (FAS), la question est autre : « Pourquoi le ministère de l’Intérieur ne communique-t-il pas sur ce dispositif qui, selon la présentation qu’ils nous en ont faite en février, vise pourtant l’orientation des sans-abri étrangers ? Cela ressemble, une fois encore, au refus d’assumer une politique d’accueil organisée et maîtrisée. » 

Quelle concertation ?

450 personnes ont déjà bénéficié de l'une des 3 600 places [1] identifiées, chiffrait mi-juin le Gouvernement, en rappelant les concertations préalables avec les associations... Non, de simples échanges, rectifie-t-on à la FAS, pourtant favorable au principe d’orientation. Sous réserve toutefois d’un « changement fondamental d’approche par rapport aux pratiques de dispersion trop souvent mises en œuvre ». Parmi les conditions de réussite, une fois effectué l’examen de la situation administrative des personnes ? « Pour ceux qui ne relèvent ni du statut de demandeur d’asile ni de celui de réfugié, lesquels doivent être respectivement orientés vers le dispositif national DNA ou l’accès au logement, des places d’hébergement d’urgence supplémentaires doivent être créées, martèle Pascal Brice. Car malgré le niveau historique du parc, trop de personnes sont encore à la rue. Or, le Gouvernement a décidé de faire globalement baisser le nombre de places en 2023 ! Tirons les leçons de ce qui est arrivé au maire de Saint-Brévin qui a été abandonné. Vu l’état du pays, nous n’avons pas le droit d’échouer. »

[1] En Occitanie, Bourgogne-Franche-Comté, Grand Est, Centre-Val de Loire, Bretagne et Nouvelle-Aquitaine

Gladys Lepasteur

Publié dans le magazine Direction[s] N° 221 - juillet 2023






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 227 - février 2024
Validation de l'expérience. Des parcours facilités ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
sauvegarde 93

UN DIRECTEUR DE POLE (H/F)

Département du Val-de-Marne

DIRECTEUR ADJOINT DE LA MDPH (H/F)

AVVEJ

DIRECTEUR ADJOINT (H/F)

APAJH 41

MANAGER DE PROXIMITE (H/F)

Département du Val-de-Marne

RESPONSABLE DE L'ESPACE DEPARTEMENTAL DES SOLIDARITES (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Logo Trophée 2

Participez au Trophée Direction[s] 2023 !

Sous le haut patronage de :

Aurore Bergé, ministre des solidarités et de la famille,

Madame Fadila Khattabi, ministre déléguée chargée des Personnes handicapées,

et

Charlotte Caubel, secrétaire d’État auprès de la Première ministre, chargée de l’Enfance.

 

En partenariat avec :

Logo Axiome

et