Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Tarif global en EHPAD
Annulation partielle des circulaires budgétaires 2012 et 2013

30/10/2014

Le Conseil d’État estime que l’administration n’était pas en droit d’ordonner aux directeurs des agences régionales de santé d’interdire le passage en tarif global aux établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. Les dispositions des circulaires budgétaires 2012 et 2013 prévoyant cet empêchement doivent donc être annulées.

Saisi par plusieurs organisations d’un recours pour excès de pouvoir à l’encontre des circulaires budgétaires de 2012 et 2013, le Conseil d’Etat a fait droit, en partie, aux demandes des requérants dans un arrêt du 15 octobre dernier.

La haute juridiction a en effet jugé que les instructions données par la direction générale de la cohésion sociale (DGCS) aux agences régionales de santé (ARS) en matière d’option tarifaire étaient contraires aux dispositions réglementaires et devaient être annulées.

L’article R 314-167 du code de l’action sociale et des familles prévoit que les établissements peuvent opter, en matière de soins, pour un tarif journalier global ou un tarif journalier partiel et que cette option tarifaire, mentionnée dans la convention tripartite, peut être changée en cours de convention.

Ainsi, les dispositions des circulaires affirmant que les directeurs d’ARS doivent veiller « à ne pas signer de convention pluriannuelle prévoyant un changement d’option tarifaire vers l’option tarif global », que « le renouvellement de la convention d’un Ehpad ayant opté pour l’option tarifaire partielle ne peut donner lieu à un changement d’option », et que « la médicalisation [des Ehpad] doit s’effectuer à option tarifaire constante, comme depuis 2011 […] », sont illégales.

Le Conseil d’Etat note cependant que le directeur de l’ARS « n’est pas tenu de satisfaire dans tous les cas » la demande de changement d’option des établissements, et que « le ministre chargé de la sécurité sociale peut, dans le cadre de son pouvoir hiérarchique, [lui] donner des orientations quant à l’exercice de [son] pouvoir d’appréciation concernant le passage au tarif global ou des instructions de ne plus promouvoir le développement de cette formule tarifaire ».

Source : arrêt n° 362767 du 15 octobre 2014 du Conseil d'Etat 

Elise Brissaud






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s], de Direction[s] Clés et au Guide du directeur
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 230 - avril 2024
Grand âge. Quelle offre pour demain ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Conseil Départemental de la Seine Saint Denis

DIRECTEUR·RICE GÉNÉRAL·E DU CDEF 93

Conseil Départemental de la Seine Saint Denis

MEDECIN REFERENT MALADIES INFECTIEUSES

UDAF DE LA MARNE

DIRECTEUR DE POLE (H/F)

Le Département de la Manche

Responsable du territoire de solidarité Coutançais (f/h)

Département du Val-de-Marne

GESTIONNAIRE COMPTABLE (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Logo Trophée 2

Participez au Trophée Direction[s] 2024 !

Sous le haut patronage de :

Fadila Khattabi, ministre déléguée chargée des Personnes âgées et des Personnes handicapées,

et

Sarah El Haïry, ministre déléguée chargée de l’Enfance, de la Jeunesse et des Familles.

 

En partenariat avec :

Logo Axiome