Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Accueil, hébergement et insertion
La campagne budgétaire 2015 met l’accent sur le logement adapté

10/06/2015

Les crédits du secteur de l’accueil, de l’hébergement et de l’insertion devront cette année être prioritairement orientés vers le développement de « solutions pérennes et de qualité », via notamment le déploiement des capacités de résidences sociales, d’intermédiation locative et de maisons-relais/pensions de famille.

Sortir de l’urgence. Tel est l’enjeu prioritaire de la campagne budgétaire du secteur « accueil, hébergement et insertion » pour 2015. L’instruction adressée aux préfets par la direction générale de la cohésion sociale (DGCS) acte ainsi la mise en œuvre du plan de réduction des nuitées hôtelières, qui prévoit le développement des « solutions qualitatives adaptées à la situation des personnes […] ».

Les orientations du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale devront également être « poursuivies et amplifiées », note l’administration. Seront ainsi mis en œuvre les objectifs de création de places de maisons-relais /pensions de famille et d’intermédiation locative contenus dans le plan.

Les mesures d’accompagnement social, chargées de sécuriser les parcours des personnes qui nécessitent un suivi personnalisé pour leur relogement, devront également être financées en priorité. A noter cependant : ces mesures ne s’apparentent pas aux actions d’accompagnement vers et dans le logement qui seront financés en 2015 sur le fonds  FNAVDL.

Les crédits d’hébergement et de logement adapté s’élèveront cette année à 1,263 milliard d’euros, contre 1,236 milliard d’euros en 2014. Une « réserve de précaution » sera cependant appliquée aux crédits régionaux « pour la première fois, […] compte tenu du pourcentage de gel retenu par principe sur l’ensemble des dotations ». »

L’enveloppe dédiée aux dispositifs d’hébergement d’urgence augmentera de 19 % par rapport à 2014 pour faire face à la « persistance d’un contexte économique défavorable et [à] l’afflux de populations en difficulté ». La DGCS demande cependant à ses services déconcentrés de financer des solutions alternatives d’hébergement « grâce aux économies réalisées sur [leur] budget générées par les nuitées d’hôtel évitées ».

Enfin, 1 480 places devront passer sous statut CHRS en 2015 (transformation de 1 375 places d’hébergement d’urgence et 105 places d’hébergement de stabilisation), pour une enveloppe globale les concernant fixée à 636 millions d’euros.

Source : instruction du 2 juin 2015

Elise Brissaud






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s], de Direction[s] Clés et au Guide du directeur
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 202 - octobre 2021
Violences faites aux femmes. Protéger encore
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Maison Départementale de l'Enfance

Chef de service éducatif H/F

Délégation générale Groupe SOS

Directeur·trice d'Antenne de Nanterre pour son dispositif d'intermédiation locative H/F

GROUPE SOS Jeunesse

CHEF/FE DE SERVICE MECS LES TOURELLES H/F

France Terre d'Asile

Directeur Administratif et financier (F/H)

ADPEP 28

DIRECTEUR GENERAL (H/F)


Voir toutes les offres
Agenda
28 octobre 2021, à distance

Innover pour le bien vieillir : quelles alternatives à l'Ehpad ?

3 novembre 2021, à Taissy (Marne)

C’est ma vie, c’est moi qui choisis !

4 au 5 novembre 2021, à Paris

Vous avez l’heure, nous avons le temps…

8 au 10 novembre 2021, à Paris

Santexpo

8 au 10 novembre 2021, à Paris

Santexpo


Voir tous les évènements
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.