Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Emplois des séniors
Aménagement de la pénalité pour défaut d’accord

09/10/2012

Les entreprises couvertes par un accord relatif à l’emploi des séniors à la date du 4 septembre 2012 ne sont pas tenus de le renouveler, jusqu’à l’entrée en vigueur des contrats de génération.

Le gouvernement vient de préciser, dans une circulaire interministérielle du 2 octobre 2012, les règles à appliquer concernant les obligations des entreprises en matière d’emplois des salariés âgés, notamment sur la pénalité qui en découle, jusqu’à la création des contrats de génération.

 

Pour rappel, la loi de financement de la sécurité sociale pour 2009 a institué une pénalité mensuelle de 1 % des rémunérations, à l’encontre des entreprises de plus de 50 salariés non couvertes par un accord ou un plan d’action relatif à l’emploi des séniors. Les contrats de génération, actuellement en cours de négociation interprofessionnelle, ont cependant vocation à se substituer à ces accords, qui, pour la plupart, arrivent à expiration dans les prochains mois. Se posait donc la question du cadre réglementaire pendant la période transitoire. La circulaire y répond de la façon suivante :

  • Les entreprises couvertes par un accord de branche, un accord d’entreprise ou un plan d’action à la date du 4 septembre 2012 (jour de la signature du document d’orientation sur la négociation des contrats de génération) sont considérées comme respectant leur obligation sur l’emploi des séniors. Aucune pénalité ne pourra leur être imputée à l’expiration de leurs accords ;
  • Les entreprises qui, à partir du 4 septembre 2012, entrent dans le champ de ces obligations (notamment lorsqu’elles dépassent le seuil de 50 salariés), sont également réputées les respecter ;
  • En revanche, les entreprises non couvertes par un accord ou plan d’action au 4 septembre 2012 demeurent redevables de la pénalité.

Circulaire interministérielle du 2 octobre 2012

Elise Brissaud






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s], de Direction[s] Clés et au Guide du directeur
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 204 - janvier 2022
Droits et libertés des publics. Vingt fois sur le métier
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Maison Départementale de l'Enfance

Chef de service éducatif H/F

PEP 71

Directeur-Adjoint H/F

Département de la Haute-Savoie

MEDECIN DE L'EQUIPE PLURIDISCIPLINAIRE - H/F

CAP DEVANT

DIRECTEUR D'ETABLISSEMENT (H/F)

Association Mlezi Maoré

Directeur d'IME/SESSAD H/F


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.