Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Sécurisation de l’emploi
Mise en œuvre du nouveau dispositif d’activité partielle

01/07/2013

Comme prévu par la loi sur la sécurisation de l’emploi, l’employeur peut, à compter du 1er juillet 2013, recourir à l’activité partielle selon de nouvelles règles simplifiées, qui viennent d’être détaillées.

Le régime de l’activité partielle est refondu par la loi sur la sécurisation de l’emploi récemment parue. Le dispositif est désormais unifié, par la fusion des allocations de chômage partiel et d’activité partielle de longue durée en une seule allocation, et simplifié, concernant notamment les règles de calcul des heures à indemniser.

Le décret du 26 juin 2013 en précise les modalités de mise en œuvre et fixe notamment :

  • Le contenu de la demande préalable d’autorisation d’activité partielle

Cette demande doit contenir : les motifs justifiant le recours au chômage partiel, la période prévisible de sous-activité, le nombre de salariés concernés et la liste des engagements que l’employeur propose de souscrire s’il a, dans les 36 mois précédant la date de dépôt de la demande d’autorisation, déjà placé ses salariés en activité partielle.

  • Les règles relatives à la demande d’allocation d’activité partielle

L’employeur peut demander, par voie dématérialisée, à l’Agence de services et de paiement d’être indemnisé au titre de l’allocation d’activité partielle (cette demande était jusqu’à maintenant adressée à la Direccte). Elle doit comporter :

- des informations relatives à l'identité de l'employeur ;

- la liste nominative des salariés concernés ainsi que le numéro d'inscription au répertoire national d'identification des personnes physiques ;

- les états nominatifs précisant notamment le nombre d'heures chômées par salarié.

  • Les règles relatives aux engagements à souscrire par l'employeur

La demande d’autorisation d’activité partielle, qui peut être accordée pour 6 mois maximum, doit obligatoirement contenir des engagements de l’employeur, si ses salariés ont déjà été placés en activité partielle au cours des 36 derniers mois.

Ces engagements peuvent notamment porter sur le maintien dans l'emploi des salariés, sur des actions spécifiques de formation, sur des actions en matière de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences ou sur des actions visant à rétablir la situation économique de l'entreprise.

Ils sont fixés par l’administration et notifiés dans la décision d'autorisation. En cas de non-respect de ces engagements, sans motif légitime, l’employeur sera tenu de rembourser les sommes perçues au titre de l'allocation d'activité partielle.

  • Le taux horaire de l'allocation d’activité partielle versée à l’employeur

Pour les entreprises de 1 à 250 salariés, ce taux est fixé à 7,74 € par heure chômée (contre 4,84 € pour la précédente allocation spécifique de chômage partiel) et à 7,23 € pour les entreprises de plus de 250 salariés (contre 4,33 € précédemment).

  • L'indemnité horaire versée aux salariés placés en activité partielle

Cette indemnité versée par l'employeur s’élève à 70 % du salaire horaire brut. Elle est cependant portée à 100 % du salaire net horaire en cas d'actions de formation pendant les heures chômées.

Ces nouvelles dispositions s’appliquent aux demandes déposées à compter du 1er juillet 2013.

Décret n° 2013-551 du 26 juin 2013, JO du 28 juin

Elise Brissaud






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s], de Direction[s] Clés et au Guide du directeur
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 232 - juillet 2024
ESSMS. À fond le sport
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Conseil Départemental de la Seine Saint Denis

DIRECTEUR·RICE GÉNÉRAL·E DU CDEF 93

Conseil Départemental de la Seine Saint Denis

MEDECIN REFERENT MALADIES INFECTIEUSES

UDAF DE LA MARNE

DIRECTEUR DE POLE (H/F)

Le Département de la Manche

Responsable du territoire de solidarité Coutançais (f/h)

Département du Val-de-Marne

GESTIONNAIRE COMPTABLE (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Logo Trophée 2

Participez au Trophée Direction[s] 2024 !

Sous le haut patronage de :

Fadila Khattabi, ministre déléguée chargée des Personnes âgées et des Personnes handicapées,

et

Sarah El Haïry, ministre déléguée chargée de l’Enfance, de la Jeunesse et des Familles.

 

En partenariat avec :

Logo Axiome