Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Personnes âgées/personnes handicapées
Une campagne budgétaire 2014 a minima

23/04/2014

« Tout ça pour ça », soupire Didier Sapy, directeur de la fédération nationale Fnaqpa, à la lecture des orientations budgétaires 2014 des structures médico-sociales accueillant des personnes âgées et handicapées. En cause notamment ? Un futur décret visant à conditionner tout changement d’option tarifaire à l’accord de l’agence régionale de santé (ARS) et les 10 millions d’euros affectés à la réouverture du tarif global dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) [1]. « Cela ne permettra de faire que du saupoudrage, tout en bouleversant un système réglementé qui fonctionne, déplore Didier Sapy. Si on y ajoute le maintien de la convergence tarifaire, on est face à des économies de bouts de chandelle, vu la hauteur de la sous-consommation des crédits. » Adeline Leberche, directrice du secteur social et du médico-social à la fédération d’employeurs Fehap ajoute : « Outre des crédits supplémentaires, le tarif global représente aussi un mode d’organisation permettant de salarier du personnel. Les ARS le savent : aux établissements de faire connaître leurs besoins, même s’ils ne figurent pas dans les cibles définies [2]. »

Un OGD PH surconsommé

Autres priorités ? La poursuite de la médicalisation (147 millions d’euros) et la prise en compte de la majoration due aux médecins libéraux soumise à un examen de la situation de chaque Ehpad.
Pour le secteur des personnes handicapées (PH), le cap reste la poursuite des plans nationaux (créations de places, Autisme et Handicaps rares). Face à la surconsommation de l’objectif global de dépenses (OGD), la tarifi-cation des structures sera examinée à la loupe. « La circulaire pose le principe d’une vigilance accrue, tout en dressant la liste de possibles utilisations des crédits non reconductibles, comme pour la création de places du plan Autisme, souligne Alexis Roger, conseiller en gestion et stratégie financière à la fédération Fegapei. C’est l’un des paradoxes du texte qui, en confirmant le verrouillage des enveloppes, pousse les éta-blissements à faire toujours plus avec moins. »

[1] Financement des soins dispensés dans les Ehpad, rapport Igas, oct 2013.
[2] En priorité les Ehpad dotés d’une pharmacie à usage intérieur.

Gladys Lepasteur

Publié dans le magazine Direction[s] N° 120 - mai 2014






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 203 - décembre 2021
Baromètre Direction(s). Manque d'attractivité, le seuil d'alerte est dépassé
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
ADDSEA Sauvegarde Bourgogne Franche Comté

DIRECTEUR ADJOINT (H/F)

Les PEP CBFC

Directeur de Pôle Préventions et Soins H/F

Ville de Romainville

RESPONSABLE DE CENTRE SOCIAL (H/F)

Résidence d’Automne - APADIC

DIRECTEUR EHPAD H/F

Maison Départementale de l'Enfance

Chef de service éducatif H/F


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.