Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Budget 2023
« Place au débat parlementaire pour étendre le Ségur »

12/10/2022

En sanctuarisant les engagements pris dans l'aide sociale à l'enfance (ASE) et une hausse des crédits pour la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), le budget 2023 est sur la bonne voie pour Pierre-Alain Sarthou, le nouveau directeur général de la Cnape. Reste l'épineuse question de l'extension du Ségur à l'ensemble des professionnels.

Ces budgets peuvent-ils remédier à l’effondrement de la protection de l’enfance sur laquelle vous alertez ?

Pierre-Alain Sarthou. Grâce au rattachement d’un secrétariat dédié à la Première ministre, nous constatons une sanctuarisation des engagements pris précédemment dans la stratégie Protection de l’enfance (290 millions d'euros) et la loi Taquet. Avec un signal positif : un financement fléché à la généralisation de l’accompagnement des jeunes majeurs et au déploiement des unités d'accueil pédiatriques enfants en danger (Uaped). Des annonces ont aussi été faites après le rapport Civiise qui devront être accompagnées de crédits pour les concrétiser comme les cellules d’écoute aux professionnels qui nécessitent des moyens !

Et côté PJJ ?

P-A.S. Son budget est en hausse (+86 millions d'euros) avec la création de plus de 2000 postes dans les juridictions. Il est important que ces crédits permettent en particulier d’épauler les juges des enfants qui en ont besoin pour traiter le flux des dossiers. Mais aussi de revaloriser enfin les administrateurs ad hoc, surtout au moment où on parle de donner davantage la parole aux enfants et de mieux faire respecter leurs droits.

Quels sont autres points de vigilance ?

P-A.S. Notre politique est essentiellement départementale. C’est tout l’enjeu de la contractualisation État-départements qui doit se poursuivre. Côté PLFSS, si les crédits pour concrétiser les revalorisations de la Conférence des métiers sont au rendez-vous, maintenant place au débat parlementaire pour étendre le Ségur à tous ! Nous serons aussi vigilants à être dans le giron des moyens alloués à la lutte contre l’inflation dans le social et le médico-social. Même chose pour le bouclier tarifaire. Nous suivons de près la refonte de la valorisation des acquis de l’expérience (VAE) qui nécessite, au-delà de l’ouverture aux aidants, une réflexion plus globale pour décloisonner et reconnaître l’expertise des professionnels du travail social.  

Propos recueillis Laura Taillandier

Publié dans le magazine Direction[s] N° 213 - novembre 2022






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 231 - juin 2024
Protection de l’enfance. Quelle sortie de crise ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Conseil Départemental de la Seine Saint Denis

DIRECTEUR·RICE GÉNÉRAL·E DU CDEF 93

Conseil Départemental de la Seine Saint Denis

MEDECIN REFERENT MALADIES INFECTIEUSES

UDAF DE LA MARNE

DIRECTEUR DE POLE (H/F)

Le Département de la Manche

Responsable du territoire de solidarité Coutançais (f/h)

Département du Val-de-Marne

GESTIONNAIRE COMPTABLE (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Logo Trophée 2

Participez au Trophée Direction[s] 2024 !

Sous le haut patronage de :

Fadila Khattabi, ministre déléguée chargée des Personnes âgées et des Personnes handicapées,

et

Sarah El Haïry, ministre déléguée chargée de l’Enfance, de la Jeunesse et des Familles.

 

En partenariat avec :

Logo Axiome