Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Ehpad
Mise à jour des pratiques d’évaluation de la dépendance

10/01/2013

En application de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2011, un décret relatif aux modalités d’évaluation et de validation du niveau de perte d’autonomie et des besoins en soins des résidents des établissements pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) vient d’être publié. Il fixe notamment la composition et le fonctionnement de la future commission régionale de coordination médicale.

Pour déterminer les tarifs afférents à la dépendance et aux soins des Ehpad, une évaluation de la perte d’autonomie et du besoin en soins des personnes hébergées doit être réalisée. De nombreuses dispositions réglementaires relatives à cette évaluation et à sa validation viennent d’être modifiées par un décret du 8 janvier 2013. Au rang des principales évolutions on peut notamment retenir que :

  • la même périodicité est désormais prévue pour l’évaluation de la perte d’autonomie et celle des besoins en soins requis des résidents des Ehpad. Celles-ci seront réalisées lors de la conclusion ou du renouvellement de la convention tripartite et réitérées simultanément une fois au cours de son exécution.
  • Les médecins chargés de contrôler et de valider les évaluations, à savoir les médecins des équipes médico-sociales des départements et les médecins des agences régionales de santé (ARS) (article L 314-9 du CASF), disposent d’un délai de 3 mois, à compter de la réception de ces évaluations, pour remplir leur mission.

Mise en place de la commission régionale de coordination médicale

Prévue par la LFSS pour 2011, la commission régionale de coordination médicale va enfin pouvoir être installée. Elle se substituera à l’actuelle commission départementale de coordination médicale. Comme indiqué dans l’article L 314-9 du code de l’action sociale et des familles (CASF), cette commission devra déterminer le classement définitif en cas de désaccord entre les médecins chargés du contrôle et de la validation des évaluations, ainsi qu’entre eux et le médecin coordonnateur de l’établissement.

Le décret précise notamment la composition de cette commission, qui devra comprendre :

  • un médecin de l’ARS territorialement compétente, président de la commission, désigné par son directeur général ;
  • un médecin des services sociaux et médico-sociaux du département de l’établissement, vice-président, désigné par le président du conseil général ;
  • un médecin gériatre, désigné par le directeur de l’ARS sur proposition de la société régionale de gériatrie et gérontologie ;
  • un médecin coordonnateur, désigné par le directeur de l’ARS sur proposition conjointe du représentant de la Fédération française des associations de médecins coordonnateurs et de celui de la société régionale de gériatrie et gérontologie.

Le texte précise par ailleurs que la commission aura pour mission de veiller à la « bonne organisation des opérations d’évaluation du niveau de perte d’autonomie moyen et des besoins en soins de chaque établissements ainsi qu’à la qualité de la formation des médecins coordonnateurs à l’utilisation des référentiels Aggir et  Pathos ». Deux outils permettant, pour rappel, d'évaluer respectivement le degré de dépendance et les niveaux de soins nécessaires.

Décret du 8 janvier 2013, JO du 10 janvier

Elise Brissaud






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s], de Direction[s] Clés et au Guide du directeur
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 182 - janvier 2020
Dossier. Chefs de service : la fonction s'étoffe
Voir le sommaire

Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Fondation des Amis de l'Atelier

Chef de service (H/F)

Citoyens & Justice

Directeur Général (H/F)

ESPOIR CFDJ

DIRECTEURS D'ETABLISSEMENTS (H/F)

Groupe sos Solidarités -Hébergement

CHEF DE SERVICE H/F

MLEZI MAORE

DIRECTEUR.RICE GÉNÉRAL.E ADJOINT.E H/F


Voir toutes les offres
Trophée 2019 : l'essentiel

Nous vous donnons rendez-vous en mai pour candidater à l'édition 2020 du Trophée !

 La cérémonie des remises de prix du 15e Trophée Direction[s] s'est tenue le 27 novembre 2019. 

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.

   

            

 

En partenariat avec : 

Voir le palmarès 2018
Voir le reportage vidéo du lauréat 2018