Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Esat
Campagne budgétaire 2015 : soutien à l’insertion en milieu ordinaire

08/06/2015

Les orientations de la campagne budgétaire 2015 des établissements et service d’aide par le travail (Esat) sont connues. A noter : la reconduction des tarifs plafonds, le gel des dotations pour les structures les dépassant ainsi que le financement de projets permettant le développement de l’insertion en milieu ordinaire de travail.

Une semaine après la parution de l’arrêté fixant les tarifs plafonds des établissements et services d’aide par le travail (Esat) pour 2015, sans évolution par rapport à 2014, la direction générale de la cohésion sociale (DGCS) vient de livrer ses instructions budgétaires pour l’année.

Avec une enveloppe globale à hauteur de 2,748 milliards d’euros, le financement des Esat progresse de 1,5 % par rapport à l’année dernière et permet une évolution de 1 % de la masse salariale. 1,462 milliard d’euros devront être consacrés au fonctionnement des établissements et 1,84 million d’euros aux mesures d’investissement. « En priorisant le soutien à des opérations de mise en sécurité », précise l’administration.

La campagne budgétaire s’inscrit par ailleurs dans la poursuite de la convergence tarifaire, impliquant le gel de la dotation des Esat dont le coût à la place se situe au-dessus des tarifs plafonds. Celle-ci devra ainsi correspondre au « montant des charges nettes autorisé au titre de l’exercice 2014 ».

L’instruction met également l’accent sur la mise en œuvre des décisions prises lors de la conférence nationale du handicap du 11 décembre 2014 en faveur de la continuité des parcours. 752 000 euros de crédits seront ainsi réservés aux structures dont le projet d’établissement prévoit le « repérage et l’accompagnement des travailleurs handicapés vers et dans le milieu ordinaire et qui sont en capacité de mettre en œuvre concrètement ces actions […] ».

Le déploiement de nouveaux contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens (Cpom), que la DGCS appelle de ses vœux, devrait constituer un « levier essentiel pour favoriser l’activité des établissements permettant une inclusion en milieu ordinaire ».

Source : instruction du 27 mai 2015

Elise Brissaud






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s], de Direction[s] Clés et au Guide du directeur
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 230 - avril 2024
Grand âge. Quelle offre pour demain ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Conseil Départemental de la Seine Saint Denis

DIRECTEUR·RICE GÉNÉRAL·E DU CDEF 93

Conseil Départemental de la Seine Saint Denis

MEDECIN REFERENT MALADIES INFECTIEUSES

UDAF DE LA MARNE

DIRECTEUR DE POLE (H/F)

Le Département de la Manche

Responsable du territoire de solidarité Coutançais (f/h)

Département du Val-de-Marne

GESTIONNAIRE COMPTABLE (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Logo Trophée 2

Participez au Trophée Direction[s] 2024 !

Sous le haut patronage de :

Fadila Khattabi, ministre déléguée chargée des Personnes âgées et des Personnes handicapées,

et

Sarah El Haïry, ministre déléguée chargée de l’Enfance, de la Jeunesse et des Familles.

 

En partenariat avec :

Logo Axiome