Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Secteur médico-social
110 millions d'euros pour le PAI 2016

01/06/2016

A la différence de l'an dernier, le plan d'aide à l'investissement (PAI) destiné aux structures médico-sociales pour personnes âgées ou handicapées bénéficie d'un coup de pouce en 2016. La répartition globale des 110 millions d'euros de crédits qui lui sont réservés vient d'être précisée par un arrêté réservant par ailleurs peu de surprises. La traditionnelle instruction de la CNSA est quant à elle en attente.

Comme de coutume à cette époque de l'année, l'arrêté fixant les conditions d'utilisation et le montant des crédits destinés au financement d'opérations d'investissement immobilier concernant des établissements et services médico-sociaux pour personnes âgées et handicapées vient d'être publié au Journal officiel du 1er juin. Pas de révolution en vue par rapport aux éditions précédentes. Les nouveautés seront peut-être à rechercher dans l'instruction de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA), non encore diffusée, qui définira les priorités de mise en œuvre de cette nouvelle édition du plan d'aide à l'investissement (PAI).

Une enveloppe en hausse

En 2016, les crédits du PAI s'élèvent à 110 millions d'euros, soit une augmentation de 10 millions d'euros par rapport à l'an dernier (une hausse à relever, après la diminution du budget de 2015). L'enveloppe est ainsi répartie :

  • 80 millions d'euros pour le secteur "personnes âgées" ;
  • 30 millions d'euros pour le champ "personnes handicapées".

La répartition des enveloppes entre chaque agence régionale de santé (ARS) sera fixée par l'instruction de la CNSA.

Opérations éligibles

Sans changement, pour être éligibles au PAI, les opérations d'investissement immobilier doivent être réalisées "au service de la modernisation, du développement et de la transformation" des établissements et services à destination des personnes âgées en perte d'autonomie et des personnes handicapées, "et de leur adaptation à l’évolution des besoins" du public accueilli. Sont toujours subventionnables à ce titre :

  • les travaux concernant des locaux existants, pour les seules capacités autorisées habilitées à l’aide sociale, que ces travaux soient menés par restructuration ou par reconstruction de locaux neufs ;
  • les travaux concernant la création de places nouvelles ou l’extension de capacité autorisées et habilitées à l’aide sociale ;
  • les études de faisabilité préalables nécessaires à la conception des opérations d’investissement, notamment lors d’opérations complexes de restructuration qui s’inscrivent dans une démarche qualité ;
  • les opérations d’investissement reposant sur une vente en l’état de futur achèvement (VEFA). Ces opérations sont désormais inscrites de manière pérenne dans cette liste. Jusqu'à présent, elles étaient éligibles au PAI au titre d'une expérimentation ouverte en 2012.

Procédure à suivre

Les conditions d'utilisation et d'affectation des aides à l'investissement sont inchangées. Les demandes de subvention doivent être déposées auprès de l'ARS d'implantation de la structure. La décision d'octroi - ou non - d'une aide est prise par le directeur général de l'agence. Lequel doit notifier aux porteurs de projets retenus, avant le 30 novembre 2016, le montant d'aide attribué.

Source : arrêté du 30 mai 2016, JO du 1er juin.

Virginie Fleury






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s], de Direction[s] Clés et au Guide du directeur
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 189 - septembre 2020
Accès aux soins. Quel remède miracle ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
CDSEA 91

Chef(fe) de service dispositif ITEP

EHPAD LINARD

CADRE DE SANTE (H/F)

ANAA-CMPP

DIRECTEUR(TRICE) MEDICAL(E)

ADAPA

Directeur.rice Général.e.

Fondation Vincent de Paul - Secteur Enfance

DIRECTEUR (H/F)


Voir toutes les offres
Agenda
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.