Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Travailleurs handicapés
Mise en œuvre des nouveaux droits à la retraite

08/01/2015

L’accès à la retraite anticipée des travailleurs handicapés et l’ouverture de leur retraite à taux plein à 62 ans sans condition de durée d’assurance minimum, institués par la dernière réforme des retraites, sont précisés par décret.

Un décret du 30 décembre dernier définit les conditions d’application des nouveaux droits à la retraite ouverts par la loi du 24 janvier 2014 au bénéfice des travailleurs handicapés, concernant, d’une part, leur accès à la retraite anticipée et, d’autre part, l’ouverture de leur retraite à taux plein sans condition de durée d’assurance. Le texte précise également les conditions d’ouverture de la majoration de la durée d’assurance accordée aux aidants familiaux.

Retraite anticipée

La réforme des retraites a, rappelons-le, abaissé de 80 % à 50 % le taux d’incapacité permanent requis pour que les assurés handicapés puissent accéder à la retraite anticipée à taux plein, à partir de 55 ans. Elle a, par ailleurs, supprimé la deuxième condition alternative, qui imposait d’avoir bénéficié de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH).

La loi du 24 janvier retient ainsi 2 conditions :

  • présenter un taux d’incapacité permanente d’au moins 50 %,
  • justifier d’une durée d’assurance minimale, « toute ou partie de cette durée ayant donné lieu à cotisations à la charge de l'assuré ».

Le décret du 30 décembre rend applicable à tous les assurés handicapés, dont les pensions ont pris effet depuis le 1er février 2014, ces nouvelles conditions d’accès à la retraite anticipée. Il précise par ailleurs que la condition de RQTH continuera à être prise en compte jusqu’au 1er janvier 2016.

Retraite sans condition d’assurance minimum

Jusqu’à la loi du 24 janvier, les assurés handicapés qui atteignaient l'âge de 65 ans pouvaient prendre leur retraite à taux plein sans pour autant justifier de la durée d'assurance requise. La réforme des retraites a modifié ce dispositif pour l’ouvrir désormais aux « assurés justifiant d'une incapacité permanente au moins égale à un taux fixé par décret, qui atteignent l'âge [légal de la retraite] », soit 62 ans. Le décret du 30 décembre établit ce taux à 50 %.

Autrement dit, les travailleurs handicapés justifiant d’une incapacité permanente à hauteur de 50 % pourront, sans condition de durée minimum d’assurance, liquider leur retraite à taux plein dès 62 ans.

Aidants familiaux

Enfin, le décret définit les règles d’attribution de la majoration de durée d’assurance accordée, par la loi du 24 janvier, aux personnes qui ont la charge d’un adulte lourdement handicapé (1 trimestre par période de 30 mois de prise en charge à temps complet dans la limite de 8 trimestres). Le taux d’incapacité permanente de la personne handicapée prise en charge est ainsi fixé à 80 %.

Source : décret du 30 décembre 2014, JO du 31 décembre

Elise Brissaud






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s], de Direction[s] Clés et au Guide du directeur
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 204 - janvier 2022
Droits et libertés des publics. Vingt fois sur le métier
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
UGECAM NORD-EST

Directeur d'établissement H/F

Association Mlezi Maoré

Directeur d'IME/SESSAD H/F

RIVP

Responsable technique de secteur F/H

ALTERITE

Chef de service (H/F)

Centre Armançon

DIRECTEUR D'ETABLISSEMENT (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.