Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Centres éducatifs fermés
Les outils de la DGF au complet

22/01/2014
Gilles Davaine, directeur administratif et financier de la Cnape

Les indicateurs relatifs à la tarification par dotation globale de financement (DGF) des centres éducatifs fermés (CEF) du secteur associatif habilité (SAH) sont enfin publiés. Le groupe de travail, lancé en mars 2012 sur le sujet par la Direction de la protection judiciaire de la jeunesse (DPJJ), a abouti à une sélection de treize items, qui s’appliquent dès cette année. Parmi eux ? Le taux d’occupation, le nombre de jeunes accueillis, le prix de revient ou encore le montant des dépenses de personnel. Mais pas seulement. « Nous avons réussi à faire ajouter des données plus qualitatives comme la qualification de l’équipe, le niveau d’absentéisme et le taux de remplacement », se félicite Audrey Pallez, conseillère technique à la Convention nationale des associations de protection de l’enfant (Cnape).

Réduction des écarts

Des valeurs médianes et moyennes nationales seront calculées à partir des données transmises par les CEF avec leurs comptes administratifs, puis leur budget prévisionnel, via des outils de recueil spécifiques (annexes 3A et 3B). Le tableau de bord obtenu permettra de comparer entre eux les établissements, dans le cadre du dialogue budgétaire. « Les CEF sont tellement "normés" qu’on observe un certain lissage des budgets. Mais si le tarificateur constate qu’une structure s’écarte de la valeur de référence au-delà du seuil autorisé, il peut l’interroger à ce sujet. En fonction de la réponse, il peut lui demander de converger vers telle ou telle valeur, dans un certain délai », explique Gilles Davaine, directeur administratif et financier de la Cnape. Qui recommande en parallèle de conserver les documents qui pourraient justifier d’éventuels dépassements exceptionnels.

Généralisation reportée

Certaines spécificités telles que la situation géographique et immobilière de la structure ou les particularités du projet d’établissement, pourront également être prises en compte. Elles font l’objet d’une fiche d’identité à remplir par chaque CEF (annexe 5). Enfin, les centres sont tenus de compléter puis d’envoyer à l’administration un tableau de suivi de l’activité (annexe 4), tous les cinq du mois. Pour les autres établissements et services du SAH, l’année 2014 sera-t-elle, comme prévu, celle du passage à la DGF ? Sûrement pas, indique Audrey Pallez : « Vu le retard qui a été pris dans sa mise en œuvre pour les CEF, il faudra au moins attendre 2015. »

Arrêté du 28 novembre 2013

Aurélia Descamps

Publié dans le magazine Direction[s] N° 117 - février 2014






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 203 - décembre 2021
Baromètre Direction(s). Manque d'attractivité, le seuil d'alerte est dépassé
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
ADDSEA Sauvegarde Bourgogne Franche Comté

DIRECTEUR ADJOINT (H/F)

Les PEP CBFC

Directeur de Pôle Préventions et Soins H/F

Ville de Romainville

RESPONSABLE DE CENTRE SOCIAL (H/F)

Résidence d’Automne - APADIC

DIRECTEUR EHPAD H/F

Maison Départementale de l'Enfance

Chef de service éducatif H/F


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.